Bagarre à L’assemblée nationale au Togo: « Si tu as des couilles, viens pour qu’on s’en explique »

Bagarre à L’assemblée nationale au Togo: « Si tu as des couilles, viens pour qu’on s’en explique »
Ce 17 Novembre est désormais rentré dans l’histoire de notre pays. Pour la première fois, les députés ont failli venir aux mains.
, qui a failli décocher quelques coups de poing au président de l’Assemblée Abass BONFOH,.
En effet, suite à la dernière élection nationale, le pays connaît une crise politique sans précédent.
La tendance Fabre qui, a boudé l’accord que Gilchrist Olympio a signé avec le RPT (Rassemblement du Peuple Togolais), parti au pouvoir, en désaccord avec sa base électorale, a crée depuis leur parti politique.
Sur les 27 députés que comptait le groupe parlementaire UFC (Union des Forces de Changement), 20 ont rejoint Jean Pierre FABRE, en créant un nouveau groupe parlementaire ANC.
Se sentant lésé et mis en minorité au parlement, Gilchrist Olympio envoie au président de l’Assemblée nationale, un document moral que ces ex-députés qui ont rejoint l’ANC avaient signé, afin qu’on les démet de leurs fonctions de députés. Choses autant rares que bizarres qui ne respectent en rien la Constitution et donc la République.
C’est sur la communication de cette prétendu lettre de démission que le concerné qui ne reconnaît pas avoir signé une quelconque lettre de démission, que celui-ci c’est précipité sur le président de l’Assemblée, créant une polémique de plus sur la capacité dudit président à conduire cette institution républicaine.
En attendant la prochaine assemblée plénière, le groupe parlement ANC compte déjà porter plainte pour faux et usage de faux.

The following two tabs change content below.
Charles Lebon
Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.
Charles Lebon

De Charles Lebon

Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.

2 Des réflexions sur “Bagarre à L’assemblée nationale au Togo: « Si tu as des couilles, viens pour qu’on s’en explique »

    • Ah, mon frère! C’est évidemment pour nous dans le pays une honte. Surtout que le lundi passé, la grande, majestueuse Cour Constitutionnelle, a exclu de l’Assemblée 9 députés qui ont été régulièrement élu. Actullement c’est la colère qui monte dans le pays et on ne sait jamais ce que demain nous réserve.
      Et vous comment c’est passé l’élection présidentielle?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*