Invictus: le Pari d’une Nation arc-en-ciel

Dans le cadre de l’Initiativ’53, j’ai assisté ce samedi soir au Foyer des marins situé dans la zone portuaire de Lomé, à un ciné-film.


Invictus ou la formation de la Nation arc-en-ciel

Le film intitulé Invictus (invaincu), met en scène la difficile réconciliation ou le mieux vivre ensemble entre Blancs et Noirs qui certainement est l’une des tâches capitales du nouveau président élu Nelson Mandela.

Celui-ci, après 27 ans de prison en raison de sa lutte héroïque contre l’apartheid, une fois élu président, loin de chercher à se venger, pardonne à ses oppresseurs et trouve l’espoir d’une unité nationale en dehors des sentiers battus : sur le terrain de rugby.

Morgan Freeman interprétant Nelson Mandela demande au capitaine de l’équipe nationale de rugby (Matt Damon) de réaliser l’impossible : remporter la coupe du monde. Une équipe une nation : le langage universel du sport ne s’est jamais exprimé aussi brillamment que dans Invictus.

• Un public à l’image du film

Ce Ciné-film très émouvant, a été pour moi l’une des plus belles soirées de ma vie, non pas seulement à cause de l’histoire de cette nation arc-en-ciel qui, à jamais nous servira de modèle, mais surtout de ce public présent, qui par circonstance, est à l’image de ce film.
Le public, en effet, qui a suivi ce film est un public métissé, composé de Blancs et de Noirs et même de Métisses. Jamais, je n’ai autant savouré à un tel point un film. Le public est extraordinairement à l’image de la vision de Madiba, affectueusement appelé par ses compatriotes, celle de la fraternité des peuples. « Le sentiment qui m’anime est celui d’une seule famille » m’a confié une Française à la fin de la projection.
Oui, qu’on soit Noir ou Blanc, chrétien ou musulman, Ivoirien ou Français, Américain ou Afghan, Russe ou Tchétchène, Chinois ou Tibétain, nous sommes tous frères, membres de cette grande famille qu’est l’humanité.

• Vers une fraternité universelle

Aujourd’hui, après les discours d’anti-colonialisme et d’anti-néocolonialisme, il est temps que naissent des discours de fraternité à travers l’exemple de ces grands hommes que sont Gandhi, Martin Luther King et de Nelson Mandela.

Ce n’est que lorsqu’on comprendra cette exigence, que les politiques européennes seront beaucoup plus humanistes que mercantilistes.

Ce n’est que lorsqu’on comprendra cette exigence, que les Noirs se débarrasseront de leur complexe d’infériorité et trouverons dans les yeux des Blancs, une lueur aimante, sincère et valorisante.

Nelson Mandela est certainement l’icône contemporain vivant qui nous indique la route de l’Histoire. Et cette route dépend, non des conflits inter-raciaux ou idéologiques qui se présentent de nos jours subtilement sous diverses formes, mais simplement de la capacité du genre humain à s’accepter, à se tolérer, à se pardonner, à s’aimer et à marcher ensemble vers des lendemains meilleurs.

Rappelons que l’initiativ’53 est un projet qui consiste à réaliser durant toute l’année 2011, cinquante trois (53) activités. Ces activités sont de deux ordres : le slam et le ciné-film.

Enyam Sowu, Responsable de l'Initiativ'53

The following two tabs change content below.
Charles Lebon
Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.
Charles Lebon

De Charles Lebon

Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.

3 Des réflexions sur “Invictus: le Pari d’une Nation arc-en-ciel

  1. Pingback: Mondoblog | Blog | Invictus: le Pari d’une Nation arc-en-ciel

  2. J’ai lui tout ce que tu avais marqué, et quel article! Je suis actuellement en 3ème et pour le Brevet, nous devons faire une sorte « d’exposé » sur l’Histoire de l’Art et j’ai choisi Nelson Mandela, en voulant raconter son combat au travers du Film « Invictus » et je dois avouer que ton article confirme bien mes idées.
    Merci beaucoup, tu m’as pas mal aidé.

    • Salut @Lena30,
      Je suis heureux que cet article puisse t’apporter quelques lumières quant à l’exposé que tu prépares.
      Beaucoup de courage dans tes études et surtout beaucoup de joie…car les études en tant que « connaissance-voyage-découverte » n’est pas avant tout une corvée, mais une joie insatiable.

      Amitiés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*