Terroriser pour régner : un Complot ourdi contre les Journalistes au Togo

photo source: letogolais.com

Le 22 juillet 2011, les médias togolais à travers les associations de journalistes comme SOS Journaliste en Danger, ont révélé un complot ourdi par l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) contre certains journalistes.

• Un Complot révélé

Selon une lettre adressée à ces journalistes par un anonyme de l’ANR, il s’agit d’un complot qui vise à éliminer physiquement certains journalistes jugés trop critiques à l’égard du pouvoir de Faure Gnassingbé: « Depuis un moment, des alertes de sources anonymes parviennent aux responsables de SOS Journalistes en Danger, alléguant des complots visant à porter atteinte à l’intégrité physique de certains journalistes, jugés critiques vis-à-vis du pouvoir de Faure Gnassingbé. Ces alertes ont particulièrement et curieusement été insistantes et persistantes dans la journée du jeudi, 22 juillet 2011 » a précisé l’association SOS Journaliste en Danger dans un communiqué.

Ce jeudi 28, selon SOS Journaliste en Danger, une autre source crédible et fiable, informa d’une éminente enlèvement de Ferdinand Ayité, Jérôme Sossou et Carlos Kétohou qui sont déjà sur la liste des dix (10) journalistes à éliminer.

Déjà la mobilisation et la vigilance s’organisent autour des journalistes, avec le soutien des organisations de défense des droits de l’homme y compris Amnesty International, et certains parti politiques de l’opposition comme l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre et le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) de Yaovi Agboyibo.

• Que cache le mutisme du pouvoir de Faure Gnassingbé ?

Devant cette actualité qui mérite beaucoup de prudence, j’ai tardé à écrire un article à propos en me soumettant aux principes de recul et de distance avec les faits, qui me servent de garde-fou dans mes publications.

Cependant, un peu plus d’une semaine que cette révélation est sur la place publique, défraie les chroniques, avec une conférence de presse de SOS Journaliste en Danger le lundi 25 juillet, des communiqués, bref une effervescence médiatique, le mutisme du pouvoir de Faure Gnassingbé et de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) du colonel Yotroféï Massina, me laisse dubitatif quant à la fausseté de la révélation de ce complot.

Il est vrai qu’avec un peu de recul et de bon sens, il serait un peu maladroit de croire que dans un monde globalisé où trône la liberté d’expression à coté du respect des droits de l’homme comme des lignes infranchissables, un quelconque régime de surcroit africain sans pétrole, ait pu tramer l’assassinant de plusieurs journalistes, sans mettre en péril ses soutiens internationaux et ses velléités de s’éterniser au pouvoir.

• Une terreur qui peut bien être motivée par un contexte

Cependant, on ne peut balayer d’un revers de la main cette révélation, si on sait les temps troubles que connaisse actuellement le pouvoir de Faure Gnassingbé : détention de Kpatcha Gnassingbé, demi-frère de Faure dans un prétendu coup d’Etat ; Arrestation du général Assani Tidjani ; Volonté de Faure de dissoudre le Rassemblement du Peuple Togolais(RPT), parti pourtant sous lequel il a consenti à un coup d’Etat constitutionnel à la mort de son papa le 5 Avril 2005, parti qui à deux reprises l’a élevé à la magistrature suprême dont la dernière avec plus de 60% du suffrage exprimé ; Création d’un nouveau parti de Faure en perspective.

Dans ce contexte, où les journalistes analysent, éclairent et révèlent les contradictions et les sophismes du pouvoir à travers des émissions débats-interactives, il est tout à fait crédible de considérer cette révélation d’assassinat comme une réelle volonté de terroriser le monde des journalistes afin de mieux servir des bobards au peuple pour le plus grand bien du pouvoir et de sa pérennité ou mieux de sa métamorphose en monarchie.

• Un mutisme pour nourrir la psychose ?

D’autre part en supposant que cette révélation soit fausse, comment justifier le mutisme du pouvoir bientôt deux semaines que ces faits sont à nu sur la place nationale et même internationale ?

N’est-il pas simple de mettre un terme à ce vacarme en clarifiant la situation par un démenti dans leurs média serviles en occurrence Républicoftogo.com ?

A quoi joue le pouvoir de Faure Gnassingbé ? Est-ce là l’ère nouvelle que Gilchrist Olympio a promis au peuple en signant corps et âme un accord dit historique avec le RPT ?

Peut-être que ce mutisme contribuera à alimenter le doute, l’incertitude, l’insécurité et donc de facto la terreur et la psychose dans les rangs de ces citoyens patriotes qui servent leur pays mieux que ceux qui ont le lait et l’argent du lait de notre chère patrie le Togo.

• L’alternance, une solution nécessaire pour le Togo

Déjà, j’avais écris deux articles pour sonner le tocsin sur l’impasse, le gouffre vers lequel le Togo mon pays tend : Etat de non droit au Togo : Peuple togolais ! Prenez en main votre destin et Crises socio-politiques au Togo : Faure et son gouvernement dans l’impasse.

Ces événements comme cette actualité de complot ourdi par l’Agence Nationale de Renseignement (ANR) déjà accusée par les organisations de défenses des droits de l’homme de torture, me réconforte dans mes analyses : le Togo, ma chère patrie, ne peut trouver son développement, son bonheur et sa paix, ni avec le RPT, ni avec Faure Gnassingbé même s’il se réincarne dans un nouveau parti.

Dès lors l’alternance reste la solution première, mais non définitive, du mal-être du Togo, la terre de nos aïeux.

The following two tabs change content below.
Charles Lebon
Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.
Charles Lebon

De Charles Lebon

Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.

6 Des réflexions sur “Terroriser pour régner : un Complot ourdi contre les Journalistes au Togo

  1. Charles, j’ai suivi cette nouvelle la fois passée sur RFI et cela a largement suffi pour me révolter toute la journée. Quand arrêterons-nous cette marche à reculons au Togo. Dans un article que j’ai publié dans beaucoup de sites togolais en 2010 intitulé « Que Faure Gnassingbé ne ressuscite pas Eyadema » j’avais dénoncé ces pratiques barbares dont le musellement de la presse que notre petit morveux national veut réinstaurer au Togo pour protéger son pouvoir cent fois, mille fois illégitime.
    Ne t’étonne pas de son silence, ce petit opportuniste lâche, il aime se la jouer. Il sait ne rien dire même quand tout le ciel lui tombe dessus. N’est pas un aveu d’impuissance… ou de lâcheté?
    Article partagé sur ma page Facebook.
    Amitiés

  2. slt David moi je pense que ce problème doit nous amener à une question: qui dirige vraiment notre pays? moi personnellement je ne sais pas si c’est Faure.

  3. Pingback: TOGO : Encore ?…un journaliste de nouveau agressé | TogoCouleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*