France/Mariage pour tous : Apologie pour une réforme des toilettes

Crédit photo gamaniak.com

Crédit photo gamaniak.com

Le mariage pour tous a été voté et promulgué. La vie continue comme si de rien n’était. Sauf aux mairies où de plus en plus, nous verrons des personnes semblables se dire : nous nous disons oui pour le meilleur et pour le pire. L’homosexualité s’approprie ainsi l’un des héritages  religieux qui est la fidélité. On peut donc être homosexuel tout en étant fils de Dieu.

Cette loi, au-delà du plan juridique, ne manquera pas certainement d’avoir une incidence sur la vie pratique au niveau sociale.

Etant un homme préoccupé par la logique et la cohérence, cette loi m’a interpellé sur un plan ou secteur assez naturel, bizarre et trop fréquentable. Un secteur de la vie de tous les jours, un secteur de séparation, de discrimination et d’injustice sexuelle. Je nomme avec amertume, curiosité et sans rire les toilettes publiques.

Cette loi sur le mariage pour tous comme nous l’avons vu dans l’article intitulé L’enjeu d’une re-définition de l’identité sexuelle, remet en cause l’autorité absolue de la bipartisation ou dualité du genre entre Homme et Femme en ouvrant le champ libre à tout un chacun de définir son orientation sexuelle. Un homme classique peut être en réalité une femme ou une femme classique peut être un homme.

Alors si on ne peut plus rigoureusement reconnaitre un homme ou une femme sous des traits physiologiques millénaires, quelle est l’importance de maintenir encore cette séparation, cette discrimination, cette injustice, ce mur qui sépare les sexes lorsqu’il est question de se rendre aux toilettes avec cette glorieuse idée de se soulager ? Il faut donc une reforme des toilettes !

La discrimination entre genres est entrée dans notre inconscient et nous est devenue naturelle. Devant les toilettes, on ne se pose plus la question pourquoi ma copine doit aller de ce coté-ci et moi de l’autre. Mais à y voir de près, cette question des toilettes est un fossile très intéressant pour le penseur-archéologue qui veut chercher dans les religions la haine de la femme.

  • La séparation des toilettes : une peur des religions monothéistes du sexe

Les toilettes en réalités est la cristallisation de la haine des religions en particulier des trois religions monothéistes de la femme. Des religieux vicieux qui avec les yeux pervers, ne voient que le sexe et le péché lorsqu’on parle de mixité dans les écoles. La séparation des toilettes n’est au fond qu’un héritage de la non-mixité des filles et garçons dans les écoles religieuses.

La soigneuse séparation entre femme et homme devant les toilettes est tout un symbolisme : c’est comme chez le  juif et le musulman la séparation entre homme et femme dans la synagogue et la mosquée.

Et chez le chrétien catholique, c’est semblable au  refus imposé à la femme de ne pas entrer dans le cercle phallocratique des prêtres en se basant sur des théories théologiques les plus farfelues Bon…pas de polémique !

 

Il me semble que cette séparation des genres devant les toilettes publiques, dans les commerces, tombent sous le coup de la loi portant modification de la loi sur le mariage.

  • Plus d’homme ou femme ! Donc plus de toilettes homme /Femme

Si un homme peut se dire femme, dans quelles toilettes doit-il se rendre pour se soulager ? Homme ou Femme ? S’il entre dans les toilettes réservées aux hommes, il se dénie. S’il entre dans les toilettes réservées aux femmes, il y aura scandale. Où doit-il entrer ?.

De plus le fait qu’une femme peut faire l’amour à une femme, et un homme à un homme, rend désuet l’idée religieuse qui a consisté à la séparation des toilettes pour que les jeunes filles et jeunes garçons ne s’y amourachent pas.

Mais aujourd’hui deux femmes peuvent se rendre aux toilettes et bien se savourer. Tout comme deux hommes peuvent se rendre ensemble aux toilettes et en sortir 30 minutes plus tard.

Devant ce constat réel, la séparation des toilettes Homme/Femme, cette discrimination devient innoperationnelle. Ce problème mérite attention devant la frustration intérieure des personnes homosexuelles et transgenres.

Ce qu’il faut, c’est joindre l’acte à la loi. La loi efface la dualité sexuelle. Et bien effaçons la discrimination devant les toilettes.

Charles Lebon

À propos de Charles Lebon

Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.
Ce contenu a été publié dans Cultures et Sociétés, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à France/Mariage pour tous : Apologie pour une réforme des toilettes

  1. Nelson dit :

    Je ne pense pas qu’on doit invité le cas général à devenir très particulier. cette question de toilettes homme/femme ou homme/homme et femme/femme
    ne devrait pas dévier le débat sur le mariage pour tous.

  2. Je suis de même avis que vous Monsieur Nelson, pourquoi une question de toilette déviera le débat sur le mariage pour tous? En aucun cas, on vous remercie de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>