L’Occident : ce défenseur et fossoyeur des libertés en Afrique

Tandis qu’ils diabolisent Robert Mugabe, Paul Kagamé ou au delà de l’Afrique Mahmoud Ahmadinejad de l’Iran ou Vladimir Vladimirovitch Poutine , ils sont par contre ceux qui torpillent l’économie africaine, arment les rebelles, sèment la terreur au Congo et soutiennent la plupart des dictateurs qui leur font allégeance. Comment est-ce que ces décideurs occidentaux peuvent-ils nous donner des leçons de démocratie et de défense de droits humains ? Continue Reading →

Ces Africains, amateurs des discours impérialistes !

Loin de critiquer ces discours des Présidents de la France qui se suivent et se ressemblent à chaque quinquennat, c’est cette absurdité des Africains à attendre que le changement, la relève de l’Afrique soit une volonté des dirigeants du Nord que je mets ici en question : comment se fait-il qu’après plus de 50 ans d’indépendance, nous attendions encore le fiat de la France pour avancer, pour se construire, pour s’auto-determiner ? Et chose absurde et naïve, l’africain pense que sa néo-indépendance se trouverait dans un quelconque discours de la France ou grâce a la mandature d’un Président Noir-Américain. Nous semblons ignorer que les relations internationales sont tout sauf une plate forme d’angélisme. Continue Reading →

Crise ivoirienne: les Intellectuels africains ragotent

Arbre à palabre, symbole du débat en Afrique

Un peuple souffre, un enfant de la mère Afrique gémit, pris en otage par ses propres frères ; et que dites-vous ! Et que faites-vous ! Vous discourez ! Vous accusez ! Vous criez au scandale ! Vous trouvez que la France, ne fait non moins que de redorer son blason de colonialiste.
La vraie question que vous, chers intellectuels devriez poser, vous ne l’envisagez même pas ; la France, elle, la résout tant bien que mal avec l’arme au point : ça ce n’est pas le néo-colonialisme ; ça s’appelle assistance en personne en danger et lâcher par ses intellectuels. Continue Reading →

Diplomatie française : du jupon à Juppé, c’est encore une jupe

Avec une énième bousculade ministérielle, celle qui a passé ses vacances à Tunis, qui a proposé de prêter au régime de Ben Ali le « savoir-faire » des forces de l’ordre françaises, est remplacée par M. Juppé à la tête de la diplomatie française.

Mais pourra-t-on nous faire croire à nous sceptique pure et dure qu’en passant du jupon à Juppé, et bien, la diplomatie française changera de corsage ? Pour nous que ce soit jupon ou Juppé, le radical demeure : « jupe ». Donc rien d’après nous n’a changé et ne changera. Continue Reading →

Que faire pour des élections festives en Afrique?

Mais comme les élections semblent être un moyen non irréversible pour garantir la souveraineté des peuples sur leurs dirigeants, je voudrais lancer le débat afin qu’on puisse faire des propositions pour que les différentes échéances électorales qui s’annoncent se passent dans le respect réel de l’expression des urnes.

Alors je nous demande: Quelles gardes-fours mettre pour garantir des élections vraiment libres, transparentes et crédibles pour les élections qui s’annoncent pour cette année 2011 en Afrique? Que faire pour les élections chez nous soient une occasion de fête, de retrouvailles, de débats joyeux d’idées ?
Nous serons très intéressez que vous qui vous trouvez dans l’un de ces pays nous mettiez au parfum des difficultés qui sont déjà observées. Continue Reading →

Une lettre à Patrice LUMUMBA à l’occasion du cinquantenaire de son assassinat

Il y a 50 ans, tu meurs, assassiné le 17 janvier 1961 dans le Katanga après avoir été renversé avec la complicité des services américains et belges. Tu est mort en défendant la cause te ton pays mais aussi de toute l’Afrique. Après 50 ans tu demeures vivant car les racines du mal africain contre qui tu luttais demeurent sur le continent.
Continue Reading →

Les démocraties africaines à l’épreuve des élections contestées

le constat de cette démocratie électoraliste reste amer sur la majeure partie du continent noir. On assiste à des accusations de fraudes et donc à la contestation des résultats issus de ce grand débat qui est l’élection.
Dès lors, ce grand espace public devient un champ de manœuvres obscures où le jeu électoral s’amalgame avec la tricherie, l’aliénation des consciences et la loi de la force.
Les élections sortent ainsi de la vision démocratique, et perdent de leur crédibilité. Elles perdent de leur civilité. Cet espace de liberté se corrompt au profit de ceux qui possèdent l’argent et l’armée.
Cet état de fait récurrent dans la sous-région africaine et par ailleurs sur le reste du continent noir, nous amène à cette affirmation grave : les élections ne sont plus fondamentalement un facteur démocratique. Continue Reading →