Le cauchemar des Togolais sous les Gnassingbé

Penser que le père a fait 38 ans au pouvoir, et que le fils veut faire mieux que ce dernier en rempilant des mandats renouvelables sans limite grâce aux fraudes électorales et la protection de l’armée, me fait caresser la Révolution comme une arme légitime du peuple. Continue Reading →

TOGO : Le CST retourne à Déckon, Le Pouvoir a la trouille

Le Collectif « Sauvons le Togo » renouvelle son appel au peuple togolais à un triduum de manifestation ces 21,22, et 23 Août contre les manœuvres ténébreuses avec lesquelles le régime de Faure Gnassingbé compte organiser et voler les prochaines élections législatives.
Cette manifestation se veut une réédition de celle tenue les 11, 12, 13 Juin dernier et qui s’est soldée par une violente répression suivie de plusieurs arrestations y compris les leaders de cette coalition.
Le Collectif « Sauvons le Togo » (CST) appel donc une fois encore le peuple togolais à faire massivement le déplacement afin d’exiger et d’obtenir les conditions transparentes des prochaines élections, seules solutions pour rompre avec le cycle « Election-Violence-Dialogue ».
Continue Reading →

Togo: L’avenir de mon pays semble sombre!

Dans ce contexte où des poches de résistances, de mouvements d’humeur de plus en plus fréquent des salariés et syndicats, dans ce contexte où la grogne social telle un magma boue au fond du cœur socio-politique de mon pays, rien ne pointe à l’horizon pour assurer cette population qui vit de plus en plus dans la précarité.

Au contraire, on assiste à des manœuvres politiciennes pour s’éterniser au pouvoir.
Malgré l’expertise politique qui entour Faure, je crois que la cécité qui couvre les yeux de tout régime qui vit dans l’illusion créée par sa distance avec le peuple et le mensonge érigé en méthode, ne laisse pas ce régime envisager le pire ou peut-être la honte à l’image d’Hosni Moubarak, si jamais le peuple décide de prendre en mains son destin.

Faure et son régime, s’ils le veulent peuvent offrir à ce peuple laborieux un avenir respectueux. Je ne dirai pas comme un autre blogueur ami Camérounais qui a titré son tout dernier billet en se demandant : Qui sont ces camerounais qui brulerons le Cameroun demain ? Je veux avoir la joie d’écrire : Qui sont ces togolais qui construirons le Togo demain sinon aujourd’hui même ?

Nous pouvons faire les choses en grand. La transparence peut être une réalité dans notre pays. L’alternance peut se faire en toute fête. Faisons de ce pays un modèle, et je le rêve meilleur que les autres nations quelques qu’elles soient. Et, ce sera peut-être là le début d’une ère nouvelle pour l’Afrique. Yes, we can!

Continue Reading →

État de non-droit au Togo : Peuple togolais ! Prenez en main votre destin!

Cette prise de position se résume en une seule solution politique : l’alternance.

Cette alternance ne signifie pas un simple remplacement de Faure et du système RPT par un autre sans ambition, ni programme, ni vision. Cette alternance doit rimer avec le mot changement et revêtir le sens plénier du mot conversion qui signifie un changement de nature.

Et je l’assume, aucune élection ne peut garantir cette alternance.
Il est donc au prime abord impératif, dans la situation actuelle où les volontés de puissances et les médiocrités nous ont conduits, que Faure Gnassingbé et tout son système caduc quittent le pouvoir.
Continue Reading →

La CPI doit instruire le « cas Togo »

Le « cas Togo », c’est 500 à 1000 morts sans compter les innombrables blessés d’après l’Onu et les organisations indépendantes.
Ces morts sont les victimes du massacre organisé, planifié, ciblé et exécuté par le parti au pouvoir RPT entre Février et Avril 2005.

Ce chiffre macabre, 500 à 1000 morts, a été avancé par la commission d’enquête de l’Onu. Ce chiffre représente plus de quatre (4) à sept (7) fois celui non moins macabre sous Dadis Camara en Guinée-Conakry. Et pourtant, la CPI semble oubliée le Togo.
Continue Reading →

Crise post-électorale au Bénin : l’étoile s’est éteinte.

près plus de vingt ans de marche démocratique certes douloureuse mais combien glorieuse, cette étoile, petite gloire, de la sous-région s’assombrit. Après l’annonce par la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA) ce vendredi, des résultats provisoires donnant pour vainqueur Yayi Boni dès le premier tour avec 53,17% des suffrages, la contestation ne s’est pas faite attendre. L’opposant historique Adrien Houngbédji qui arrive en deuxième position avec 35,65% prévient que « si la Cour Constitutionnelle ne prend pas ses responsabilités, le second tour se déroulera dans la rue ».
Continue Reading →

Que faire pour des élections festives en Afrique?

Mais comme les élections semblent être un moyen non irréversible pour garantir la souveraineté des peuples sur leurs dirigeants, je voudrais lancer le débat afin qu’on puisse faire des propositions pour que les différentes échéances électorales qui s’annoncent se passent dans le respect réel de l’expression des urnes.

Alors je nous demande: Quelles gardes-fours mettre pour garantir des élections vraiment libres, transparentes et crédibles pour les élections qui s’annoncent pour cette année 2011 en Afrique? Que faire pour les élections chez nous soient une occasion de fête, de retrouvailles, de débats joyeux d’idées ?
Nous serons très intéressez que vous qui vous trouvez dans l’un de ces pays nous mettiez au parfum des difficultés qui sont déjà observées. Continue Reading →

Les démocraties africaines à l’épreuve des élections contestées

le constat de cette démocratie électoraliste reste amer sur la majeure partie du continent noir. On assiste à des accusations de fraudes et donc à la contestation des résultats issus de ce grand débat qui est l’élection.
Dès lors, ce grand espace public devient un champ de manœuvres obscures où le jeu électoral s’amalgame avec la tricherie, l’aliénation des consciences et la loi de la force.
Les élections sortent ainsi de la vision démocratique, et perdent de leur crédibilité. Elles perdent de leur civilité. Cet espace de liberté se corrompt au profit de ceux qui possèdent l’argent et l’armée.
Cet état de fait récurrent dans la sous-région africaine et par ailleurs sur le reste du continent noir, nous amène à cette affirmation grave : les élections ne sont plus fondamentalement un facteur démocratique. Continue Reading →