TOGO/Sanctions : Le régime de Faure joue les bons élèves

Toutefois dans cette anormalité normale, il y a eu un pas de plus inacceptable qui fut franchi : les portes de la maison de Jean-Pierre Fabre furent défoncées. Tous ceux qui étaient présents à l’intérieur furent passes au tabac par les forces de l’ordre. Nous pouvons même voir sur les photos, des hommes en tenues qui se permettaient une ballade punitive dans la villa du leader de l’opposition. Jean-Pierre Fabre lui-même racontait les faits dans une interview accorde a la RFI: Continue Reading →

Togo: L’avenir de mon pays semble sombre!

Dans ce contexte où des poches de résistances, de mouvements d’humeur de plus en plus fréquent des salariés et syndicats, dans ce contexte où la grogne social telle un magma boue au fond du cœur socio-politique de mon pays, rien ne pointe à l’horizon pour assurer cette population qui vit de plus en plus dans la précarité.

Au contraire, on assiste à des manœuvres politiciennes pour s’éterniser au pouvoir.
Malgré l’expertise politique qui entour Faure, je crois que la cécité qui couvre les yeux de tout régime qui vit dans l’illusion créée par sa distance avec le peuple et le mensonge érigé en méthode, ne laisse pas ce régime envisager le pire ou peut-être la honte à l’image d’Hosni Moubarak, si jamais le peuple décide de prendre en mains son destin.

Faure et son régime, s’ils le veulent peuvent offrir à ce peuple laborieux un avenir respectueux. Je ne dirai pas comme un autre blogueur ami Camérounais qui a titré son tout dernier billet en se demandant : Qui sont ces camerounais qui brulerons le Cameroun demain ? Je veux avoir la joie d’écrire : Qui sont ces togolais qui construirons le Togo demain sinon aujourd’hui même ?

Nous pouvons faire les choses en grand. La transparence peut être une réalité dans notre pays. L’alternance peut se faire en toute fête. Faisons de ce pays un modèle, et je le rêve meilleur que les autres nations quelques qu’elles soient. Et, ce sera peut-être là le début d’une ère nouvelle pour l’Afrique. Yes, we can!

Continue Reading →

Togo : le quartier Bè, un champ de course poursuite

Hier jeudi, ce quartier n’a pas manqué à son rôle. Il a été le lieu de théâtre d’affrontement entre forces de l’ordre et manifestants et sympathisants du FRAC et de l’ANC. Ces derniers comme nous l’avons dit dans un article précédant, ont prévu faire une marche de protestation contre un projet de loi jugé « liberticide ».
Mais très tôt le matin, le lieu d’ébranlement de la manifestation a été investi par la gendarmerie qui a usé des gaz lacrymogènes et des coups de matraque pour étouffer la manifestation. Continue Reading →

Manifestation dans les rues de Lomé contre une loi « liberticide »

Oui ou non le projet de loi sur les manifestations publiques restreint-il les libertés au Togo? Oui, disent la plupart des partis politiques et organisations de la société civile. Jamais au Togo, on n’a connu une telle levée de bouclier contre un projet de loi.
Cette loi désormais appelé la loi Bodjona du nom du tout-puissant ministre de l’Administration territoriale qui l’a initié fixe les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation sur la voie publique prévoyant des sanctions pour les organisateurs en cas de trouble. Continue Reading →

Affaire d’exclusion des députés: Jean-Pierre Fabre et les siens ont encore battu le macadam

Ce samedi 08 Janvier, Jean-Pierre Fabre, président du nouveau parti A.N.C (Alliance Nationale pour le Changement) et ses alliés réunis dans le F.R.A.C (Front Républicain pour l’Alternance et le Changement) ont encore manifesté dans les rues de Lomé contre l’exclusion de neuf (9) députés acquis à sa cause de l’Assemblée Nationale.

Avec des centaines de militants et sympathisants, ils ont à travers une marche de protestation (la toute première de l’année, après une vingtaine en 2010 contre la réélection de Faure Gnassingbé) à travers les artères de Lomé exigé que lesdits députés dont Fabre lui-même soient remis dans leur droit. Cette marche à connu son apothéose à la plage de Lomé en face de l’hôtel Ibis où s’était déroulé un grand meeting. Continue Reading →

Bagarre à L’assemblée nationale au Togo: « Si tu as des couilles, viens pour qu’on s’en explique »

« Si tu as des couilles, viens pour qu’on s’en explique » : voilà ce qu’a déclaré un député au président de l’Assemblée nationale escorté par des gendarmes pour qu’on ne lui fasse pas « la part belle ».
Il s’agissait du Député Akpo OURO, membre du nouveau parti ANC (Alliance Nationale pour le Changement) de Jean Pierre Fabre Continue Reading →