Dieu est-il Tout-puissant ? : Une objection contre les sectes chrétiennes

Dieu est-il Tout-puissant ? :
Une objection contre les sectes chrétiennes

L’un des attributs de Dieu est la Toute-puissance, qui apparaît au début de la profession de foi catholique « Je crois en Dieu le Père Tout-puissant ». Cet attribut d’abord révèle que de tout et de toute chose, Dieu est le summum ; qu’il n’y a rien au-dessus de Lui et donc par là, la soumission de l’univers entier, qu’Il a créé, à Sa Majesté devient logique. Ainsi a-t-Il pouvoir sur tout et sur toute chose.


La puissance de Dieu dans l’ancien testament

Dans cet ordre de compréhension, Israël dans ces ébats politiques, de conquêtes territoriales ou de défense a tôt compté sur cette Toute-puissance pour combattre ses ennemis. Ainsi la victoire de l’armée d’Israël sur ses ennemis devient une démonstration de cette puissance de Dieu. Dans le contenu de cette puissance, nous voyons Israël en faire une force qui combat, détruit les autres en protégeant seulement ceux qui Lui sont acquit c’est –à-dire le peuple élu.

Dieu devient alors celui qu’on invoque pour combattre et pour se protéger, du fait que par sa puissance toute, on est assuré de sauver sa peau. Exemple : Psaumes 3,18 ; 7,7 ; 9,6 ; 31,18 ; 35,1 ; 54,7 ; 60 ,14 ; 64,8 ; 79,6 ; 120,3-4 ; 135,10 et 12 ; 136, 10 et 17 ; 144,5-6 ; tout le livre de Josué en particulier chap.6 v16 ; 1R18, 20, les deux livres de Maccabées en particulier le chap.10 du deuxième livre v.16-17(Nous pouvons consulter ces textes pour se rendre compte de la conception et l’utilisation que les Israélites se font du Dieu Tout-Puissant, qui sans une lecture et du contexte, et de la lumière de l’Evangile, sont des sources de l’extrémisme religieux.).

L’instrumentalisation des attributs de Dieu

Les sectes aujourd’hui s’alimentent de cette conception de la toute puissance de Dieu dans l’ancien testament surtout, pour soudoyer, suborner les gens dont la plupart sont des femmes.
En effet dans leurs prédications, ces lesdits pasteurs s’appesantissent sur les maux qui minent nos sociétés surtout sur le plan économique et sur les réalités magico-mystiques telles que la sorcellerie et l’envoutement.

Relatifs aux problèmes socio-économiques : chômage, pauvreté, IST/Sida, ils n’invitent pas au travail ou au changement de mentalité et de comportement que prône le message chrétien (Matthieu3,2) pour un travail plus responsable et sans corruption ; mais Dieu, dans cette situation devient celui qui promet richesse, travail, santé, longue vie…Mais par quels moyens ? Ils répondront : « Mais Dieu est tout puissant et rien n’est impossible à Lui !».
L’omnipotence de Dieu devient capacité de Dieu à tout faire à notre place, transcendant nos logiques rationalistes puisqu’il n’y a même pas lieu de se poser la question des moyens de parvenir à ses fins sous peine d’être traité d’incroyant. Peut-être que la manne tombe toujours du ciel !

Quant aux mystères relatifs à la sorcellerie ou à l’envoutement et d’autres encore, Dieu par sa force devient celui qui terrasse, détruit et met en débandade nos grand-mères, grands pères, nos tantes, nos frères et sœurs accusés de sorcellerie. Ainsi la prière des sectes devient une arme conçue comme but et finalité : Que Dieu détruises mes ennemis, Que le sang de Jésus les terrasse !!! A cet effet, tellement le sang de notre pauvre Seigneur est invoqué que nous pouvons craindre qu’Il ne soit anémié !

On ne prie plus pour avoir une relation avec son Dieu, mais pour que celui-ci manifeste sa force sur nos ennemis. Et en cela, elles(les sectes) ne manquent pas de textes bibliques (Voir les textes précités) surtout de l’ancien testament qui par une lecture erronée et non-réactualisée c’est-à-dire christologique, leur donne raison pour se défendre et entrainer les ignorants ou bien les innocents qui se laissent berner par la sournoiserie.

Ainsi par l’exploitation erronée de cet attribut de Dieu, les sectes chrétiennes se gagnent assez de fidèles puisque pauvre, c’est Dieu qui m’enrichira ; malade, il me guérira ; attaqué par mes ennemis, il les détruira ; puisque étant un chrétien très pure il n’aime que moi au détriment de mon ennemi qu’Il déteste. Alors, Il punira et combattra cet humain, mon frère ma sœur pour que moi je vive !
Face à ces dérives qui contaminent aussi les catholiques par certains aspects déplorables du Renouveau Charismatique, il convient de préciser le sens premier et vrai de cet attribut qui est l’omnipotence de Dieu.

La Toute Puissance de Dieu comme Amour


Le sens premier et nécessaire que nous devons avoir de la puissance de Dieu est l’Amour, du fait même que c’est l’Amour qui définit cette puissance : « Dieu est Amour » 1Jn4, 8. Le Catéchisme de l’Eglise Catholique(C.E.C) nous enseigne en effet que la toute puissance est « universelle, car Dieu qui a tout créé, régit tout et peut tout ; aimante, car Dieu est notre Père ; mystérieuse, car seule la foi peut la discerner lorsqu’elle se déploie dans la faiblesse (2 Cor 12, 9) »( C.E.C. 268 ). Si cette Puissance est Amour, c’est un Amour qui ne détruit pas en se positionnant pour les justes. Mais c’est un amour qui se donne à tous et de façon paradoxale dans une faiblesse extrême.
En effet cette Puissance-Amour, comme le souligne l’évangéliste Jean, se manifeste par le fait que Dieu nous a donné son Fils Unique et que par son sacrifice, tous : pécheurs et ceux qui se prétendent purs, « aient la vraie vie » 1Jn4, 9-10.

Nous lisons encore dans le Catéchisme de l’Eglise Catholique que « Dieu montre sa puissance au plus haut point en pardonnant librement les péchés » (C.E.C. 270). Notre Dieu n’a donc rien à voir avec un être belliqueux pourchassant et faisant la guerre à ceux qui ne sont pas dans nos cercles puritains. C’est un Dieu dont la puissance se révèle et se reconnait dans la faiblesse de son amour. Le livre de la Sagesse nous précise encore en parlant de la manifestation de la Toute- puissance de Dieu dans ces termes : « mais parce que Tu peux tout, tu as pitié de tous ; tu fermes les yeux sur les péchés des humains pour leur donner le temps de reconnaître leurs tors. Tu aimes tous les êtres et tu ne détestes rien de ce que tu as fait » (Sg11, 23-24).

Connaître alors et faire expérience de la Puissance de Dieu, reviendraient à la connaissance et à l’expérience de son Amour « Qui n’aime pas n’a pas découvert Dieu, puisque Dieu est Amour » 1Jn4, 8.
Ceci ne peut faire de nous que des êtres amoureux qui rayonneraient d’amour. Et, dans cet Amour, saint Jean nous dit que « Dieu demeure en nous et son amour se manifeste parfaitement en nous »1Jn4, 12 ; en d’autres termes : que sa puissance se manifesterait parfaitement en nous.
De là, nous pouvons dire que l’amour qui constitue le testament que Jésus, notre Seigneur, nous a laissé, deviendra et doit devenir « notre mesure de toute chose » (Jean 13,34-35 « Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Il faut que vous vous aimiez les uns les autres comme je vous ai aimés. Si vous vous aimiez les uns les autres, alors tous sauront que vous êtes mes disciples. »).

Considérons cette prière d’un pasteur sur les ondes radiophoniques qui dit ceci :
« Ô Seigneur, que mon nom devienne le feu du Saint Esprit
Et que quiconque invoquera mon nom chez un charlatan soit paralysé ».

Cette prière conformément à ce que nous disons ci-dessus, ne rentre nullement dans le paradigme de cette Puissance-Amour de Dieu. Elle n’est pas non plus une prière à proprement dite puisqu’elle n’est pas amoureuse et porte en elle une rare violence inhumaine.

D’un autre côté aussi, ces genres de prière somment Dieu de faire tout ce qui revient à l’homme de par sa liberté et sa raison et aussi à la volonté divine qui son les marques de l’Amour de Dieu. Ces prières sont donc une rébellion contre cet Amour.
En effet, si nous nous référons au récit de la création, l’amour de Dieu se traduit dans la responsabilité qu’il a donné à l’homme sur la création pour qu’il la perfectionne par son travail Gn1, 28 ; Prv19, 24 ; 20,4 et 13 ; 21,25. Et je crois que c’est précisément pour cela que le Tout-Puissant lui à donné les deux mains qui sont d’un incomparable outil de travail (« C’est à l’être capable d’acquérir le plus grand nombre de technique que la nature a donné l’outil de loin le plus utile, la main » Aristote, Des parties des animaux, Ed. Budé 1956. Trad. P. Louis, pp136-137.).

Donc dire que « Dieu le fera… », est une irresponsabilité, une non-adhésion à l’amour de Dieu et donc une non-connaissance et une non-participation à la puissance de Dieu. En un mot, on ne connait pas en réalité cette Puissance qui n’est essentiellement qu’Amour.

Ces quelques précisions ne sont qu’un aspect de l’analyse critique de l’utilisation que font les sectes aujourd’hui des attributs de Dieu et de celui de sa Toute-puissance en particulier.
Nous devons donc être interpelés par cette instrumentalisation des attributs se rapportant à Dieu. Car ceci rend démissionnaires, ignorants et aveugles beaucoup d’hommes et de femmes face aux nombreuses équations qui se posent personnellement à eux, et de façon plus large aux Africains. Si nous aspirons au développement, cette conception des sectes de la Toute-puissance de Dieu, nous renvoie aux calendes grecques.

Tout compte fait je crois qui est encore utile de rappeler à nos concitoyens ces parole de Nietzsche qui invite à la prudence et au doute « Nous sommes prudents, nous gens modernes, avec les suprêmes convictions ; notre méfiance reste à l’affût ; elle se défie des séductions, elle craint de succomber aux pièges que toute foi puissante, tout oui, tout non catégoriques, risquent de tendre à la conscience » (Nietzsche , Le gai savoir, Paris, Idées/Gallimard, 1950, §374).

The following two tabs change content below.
Charles Lebon
Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.
Charles Lebon

De Charles Lebon

Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.

6 Des réflexions sur “Dieu est-il Tout-puissant ? : Une objection contre les sectes chrétiennes

  1. Dsl mais si tu est croyant tu ne devrais pas metre de representation de Dieu .Car nul ne la vu jusqu’a présent faudrais pas commencer a s’imaginer se qui est vrais et faut ^^.Quand a twa « Takik « sur le faite que croire en Dieu signifi l’isolement la solitude la souffrance laisse moi te dire que ce n’est pas du tout sa après or du faite que tu a le droit de t’exprimer mais tu est ridicul « Dieu n’est pas une idée dépassé quoent celon twa des hommes(prophète) a different epoque sont apparu comme Messager de dieu selon twa Il serait fou et aurait raconter des mensonges ?.Avec tout les miracles ki a u

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*