L’inconnaissance de Dieu: prolégomènes pour revaloriser nos religions traditionnelles

IMG_1185-1.JPG

Rencontre de prêtres vaudou à Lomé (Togo)

L’homme dans son étonnement en contemplant le monde, pense qu’il doit avoir une Cause qui a causé tout ce qui existe, l’entoure, y compris lui-même. À cette Cause chacun a donné un nom (qui diffère selon les langues) et un contenu (qui diffère selon la conception de chacun et de chaque culture : l’Un, Yahweh, Dieu, Allah, Mawu, Zambé, etc.

Je partage l’idée de cette Cause causante non causée ou cause première qui n’a de valeur de vérité que parce qu’elle rassure la pensée dans son cheminement. Mais lorsqu’il s’agit de donner un nom à cette Cause et de la définir, la pluralité des divergences confirme qu’on n’en sait rien ou que chacun n’en détient que des fragments informes et imprécis.
Malheureusement pour dominer les autres discours sur cette Cause, certains sortent de leurs laboratoires théologiques le mot Révélation. Or les révélations censées provenir du même Dieu se fourvoient dans des contradictions.

Le christianisme dit par exemple conformément à sa révélation que Jésus est le Fils de Dieu. Mais l’islam qui aurait reçu sa révélation, le Coran, des mains de l’ange Gabriel, nie la divinité de Jésus et ne lui confère que le rang de prophète. Comment deux révélations provenant d’un seul Dieu, peuvent être contradictoires ou remises en cause ? Ceci nous démontre encore une fois que ce que ces religions pensent savoir de cette Cause et qu’elles élèvent au rang de révélation n’est qu’une construction humaine arbitraire et imparfaite.

Nous assistons dès lors non seulement à la naissance ou mieux à l’invention de la Vérité absolue (puisque c’est cette cause elle-même qui se dé-voile et se dit), mais à l’exclusion des autres discours comme étant faux. C’est pourquoi quelque part je suis sceptique lorsque le judaïsme, l’islam et le christianisme parlent de tolérance et de dialogue interreligieux. Car ce qui représente leur fondement est la Vérité absolue puisque ce serait Dieu lui-même qui aurait parlé. Or il n’y a de cécités tenaces et immortelles que lorsqu’on est en présence de vérités fixes.

Un vecteur de la destruction des autres cultures

Les religions révélées en portant ainsi au cœur de leurs discours la Révélation sont en soi un vecteur de destruction des autres religions. Mais plus encore elles deviennent un vecteur de la destruction des autres cultures. Car en réalité, ce que les autres religions et cultures disent sur cette Cause, est la superstructure fondamentale qui détermine leur culture. C’est pourquoi là où elles s’implantent, les religions révélées ne peuvent pas réussir ce qu’elles appellent l’Inculturation.

Pour ma part, ne pouvant pas concrètement savoir ce qu’est cette Cause, puisque même les révélations s’opposent entre elles, je pense que nous devons abandonner l’idée selon laquelle « ma religion est la meilleure » en appelant les autres à la conversion.
Chaque culture dans son art a créé un discours sur cette Cause. Et cela lui permet d’organiser sa cité autour des valeurs. De cette perspective, je dirais que toutes les religions ne sont pas fausses. Elles sont utiles.

C’est pourquoi il serait plus sage d’inviter les trois religions monothéistes à cesser la propagande qui consiste à diaboliser les autres religions et à se poser en détenteur de la vérité, puisque de la vérité nous n’en savons rien quelles que soient les arguties de la métaphysique et de la théologie spéculative.

Par conséquent les filles et fils d’Afrique spécialement doivent s’engager à redonner aux religions traditionnelles de leurs sociétés leurs lettres de noblesse. Nous sommes tous des aveugles qui touchent l’éléphant. S’il est dans ce cas arrogant qu’un aveugle demande aux autres aveugles de croire que la partie qu’il touche de l’éléphant est l’éléphant, il est serait idiot si les autres aveugles délaissent les parties qu’ils tiennent pour le suivre.

 

The following two tabs change content below.
Charles Lebon
Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.
Charles Lebon

De Charles Lebon

Charles Le Bon Vodounon est un blogueur togolais qui a rejoint @Mondoblog dans ses premieres heures. Ancien religieux seminariste de la Congégration Saint Jean Bosco, il est diplomé de l'Institut Supérieur de Philosophie et de Siences Humaines (ISPSH Don Bosco) et de l'Université de Lomé. Son texte majeur de fin de cycle porte sur Friedrich Nietzsche dont il ne cesse d'approfondir la pensée. Il vit actuellement aux Etats-Unis où il approfondie ses études. Bien qu'immergé dans une société Anglophone, il continue l'effort d'alimenter son blog en francais afin de rester proche de la communauté francophone dont il est issu et dont il reste le plus proche en matière des questions relatives au développement et aux droits humains. Son engagement au blogging est guidé par cette citation d'Anatole France: « J’ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l’indifférence.» Extrait de "Le Crime de Sylvestre Bonnard" (1881). Lorsque la Sagesse, par le temps qui court, s'attable avec la Corruption, Charles Le Bon nous invite sur son blog à questioner nos quotidiens et les équations qui se posent à nous tous au moyen de la Folie.

7 Des réflexions sur “L’inconnaissance de Dieu: prolégomènes pour revaloriser nos religions traditionnelles

  1. Bonjour,
    En tapant 5800 de monothéisme j’ ai été attiré par « Les trois religions monothéistes : une arnaque qui dure … »
    je suis bluffé par votre analyse que je trouve très juste.
    Etes vous toujours sur ce blog??

  2. Excellent article, j’épouse entière voter opinion (vous devriez écrire plus souvent, avec ce point de vue et cet angle d’attaque assez novateurs au final, dans le mouvement général, sur ces sujets)

    « Par conséquent les filles et fils d’Afrique spécialement doivent s’engager à redonner aux religions traditionnelles de leurs sociétés leurs lettres de noblesse. Nous sommes tous des aveugles qui touchent l’éléphant. S’il est dans ce cas arrogant qu’un aveugle demande aux autres aveugles de croire que la partie qu’il touche de l’éléphant est l’éléphant, il est serait idiot si les autres aveugles délaissent les parties qu’ils tiennent pour le suivre.’

    Au plaisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*