Marche pour préserver la liberté de Presse au Togo : les Images

7 août 2011

Marche pour préserver la liberté de Presse au Togo : les Images

image

Ce samedi à l’appel de SOS Journaliste en Danger et de l’association Journaliste pourles Droits de l’Homme (JDHO), une grande marche pour la préservation de la liberté de presse s’est déroulée dans les rues de Lomé.

Dans mon précédent article, je faisais état des menaces d’atteintes à l’intégrité physique de certains journalistes jugés trop critiques envers le pouvoir de Faure Gnassingbé. Menaces révélées par ladite association des journalistes qui malgré les démarches administratives effectuées envers les autorités compétentes, ont désagréablement fait l’expérience du mutisme coupable de l’Etat.

Craignant peut-être l’effet de cette marche le ministre de la sécurité et de la protection civile, le col. Latta Gnama Dokissime, a encore fait une fausse note certainement grotesque et scandaleuse  dans laquelle il qualifie ces allégations de menaces  de «montage scandaleux et d’affabulation grotesque».

Soutenue par les Organisation de Défenses des Droits de l’Homme (ODDH) et certains partis politiques, cette marche qui devrait avoir pour point de chute le Palais des Congrès, s’est finalement terminée devant les portes de l’ambassade de France au Togo dans des situations déplorables et condamnables.
La gendarmerie, sans rime ni raison, a chargé la foule de gaz lacrymogènes et arrêtés quatre (4) personnes dont une femme. Situation de forces qui nous a obligés  donc de nous replier à l’ambassade de France.

C’est ainsi devant les portes de l’ambassade de France,  que tour à tour, les journalistes dont Ferdinand Ayité président de SOS Journaliste en Danger et Francis Pedro, directeur de Crocodile news et les représentants des ODDH ont réitéré la nécessité de diligenter une enquête contre cette Agence déjà accusée de tortures et de détention arbitraire, et la démission de son directeur le col. Yatrofeï Massina.

Je vous propose donc quelques photos de cette manifestation  que j’ai prises aujourd’hui (N.B : Elles appartiennent exclusivement à Togocouleurs et à Mondoblog

image

image

image

image

image

image

image
image

image

image

image

image

image

image


image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Partagez

Commentaires

Alimou
Répondre

Formidable travail! bon courage Charles!

Charles Lebon
Répondre

Merci bien mom frère!!!

jeogo
Répondre

Excellent travail.Toutes tes images relatent fidèlement les faits.
Tout les togolais savent que les autorités ont toujours opté pour des actes d'intimidations, de violence, et pire encore pour empêcher les gens ( journalistes ou simple citoyen) de donner leur opinion.
Le fait de changer de responsable à la tête de l'armée ou tout autre stratagème ne sera jamais la solution à l'équation togolaise.
Il faut un véritable changement, pas seulement celui des hommes, mais le plus important: le changement du coeur.

Charles Lebon
Répondre

Slt Jeogo,
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Le changement doit être plus profond. Même les changements de mentalités ne suffiraient, car se réduisant seulement aux aspects intellectuels. Il faut donc comme tu le dis un changement qui appelle les ressources du coeur.

Merci! Amitiés!

kasbaoui
Répondre

Je vais finir par croire que la liberté de la presse est une main refermée mais brandie avec le majeur levé en l'air. Inadmissible! Triste nouvelle que j'apprends sur la liberté de la presse au Togo. Moi qui pensais que ce pays était protégé mais il n'en est rien.

Charles Lebon
Répondre

Salut Kasbaoui,
Que ce pays est protégé? Tu l'as bien dit: "Il n'en est rien". De ce fait, il ne faut pas "finir par croire" mais il faut "croire". Cette situation n'a que trop duré. Il est temps que nous conjuguons nos efforts pour que l'avènement d'un État de droit et de liberté soit une réalité au Togo.

Amitiés!