Togo: République bananière, Arrestation d’un ancien Président de l’Assemblée nationale

Article : Togo: République bananière, Arrestation d’un ancien Président de l’Assemblée nationale
19 juin 2012

Togo: République bananière, Arrestation d’un ancien Président de l’Assemblée nationale

Dans un article récent à propos des manifestations qui secouent la capitale togolaise, je faisais un zoom sur un leader de l’opposition, Agbéyome Kodjo qui escaladait les murs afin d’échapper aux violences des forces de l’ordre.
Cette homme, actuellement président de l’OBUTS, ancien premier-ministre, ancien président de l’Assemblée nationale, vient d’être arrêté par la gendarmerie qui a pris soin de défoncer les portes de sa maison.
Cette arrestation est une énième démonstration d’un Etat de non-droit qui règne dans cette république singulière et bananière.

En effet selon la Loi organique déterminant le Statut des Ancien Président de l’Assemblée Nationale, en son Article 10, « Aucun ancien Président de l’Assemblée nationale ne peut être poursuivi ou arrêté en raison des faits délictuels par lui commis
qu’avec l’autorisation de l’Assemblée nationale obtenue après une délibération spéciale votée à la majorité absolue des membres de l’Assemblée nationale. ».

Les manifestations prévues ce matin dans la capitale togolaise tout comme celles de la semaine précédente sont en cours de répression.
Certains jeunes pour échapper à la violence des forces de l’ordre se sont jetés dans la lagune de Bè sans savoir nager. On compterait plusieurs noyés.

un jeune homme noyé après la course poursuite des policiers en train d'être réanimé @SylvioCombey

Ces derniers événements ne présage pas des lendemains sereins pour notre république. Le spectre de la violence de 2005 refait surface malgré la très bonne et pieuse foi couplée de volonté pacifique du chef de l’Etat Faure Gnassingbé de ne plus voir un seul cheveu d’un Togolais arraché.
Tout comme les accords qu’il signe avec l’opposition, il est certain que le chef de l’Etat a vite fait de ranger dans un tiroir son discours-appel à la non-violence prononcé à Atakpamé le 28 juillet 2007 après la découverte du Prince de Machiavel.

Consultez ici en (PDF) Loi-Organique-Determinant-Le-Statut-Des-Anciens-Presidents-de-l-Assemblee-Nationale

Partagez

Commentaires