Le cauchemar des Togolais sous les Gnassingbé

Penser que le père a fait 38 ans au pouvoir, et que le fils veut faire mieux que ce dernier en rempilant des mandats renouvelables sans limite grâce aux fraudes électorales et la protection de l’armée, me fait caresser la Révolution comme une arme légitime du peuple.

L’inconnaissance de Dieu: prolégomènes pour revaloriser nos religions traditionnelles

L’homme dans son étonnement en contemplant le monde, pense qu’il doit avoir une Cause qui a causé tout ce qui existe, l’entoure, y compris lui-même. À cette Cause chacun a donné un nom (qui diffère selon les langues) et un contenu (qui diffère selon la conception de chacun et de chaque culture : l’Un, Yahweh, Dieu, Allah, Mawu, Zambé, etc.

La pomme, un amour de Yahweh

Par ce qu’ils ont mangé sa pomme préférée, Dieu se fâcha et exige qu’on sacrifie et qu’on brûle sur des autels et pour des siècles des siècles des agneaux pour lui, et par dessus tout ces agneaux, l’agneau qu’il avait voulu en Isaac, c’est à dire un humain, plus clair qu’on immole son propre fils pour laver cet ignoble affront!

Ce qui tuera Dieu

Ce qui tuera Dieu

L’idée de Dieu ne prend racine que là où l’homme se trouve impuissant face à sa misère existentielle.

Sous nos …

L’homosexualité : demain le crépuscule des conservateurs

La haine, l’intolérance, le mépris social, la discrimination contre les homosexuels ont des germes dans tous les pays et fleurissent partout dans les quatre coins du monde. L’homosexualité, en Europe comme aux Etats-Unis, n’est pas encore acceptée et souffrent de la stigmatisation du bloc des « NONnistes » qui pensent préserver le naturel ontologique ou le divin des choses.
Cette attitude conservatrice produit deux effets: le premier consiste à éclipser totalement le vrai débat et à vider celui-ci de sa substance. A la place d’une explication sereine et sérieuse aux populations, on préfère plutôt leur servir des plats bibliques ou coraniques conservateurs. Le second fruit de cette attitude est l’effet contraire qu’elle produit dans une humanité qui prend de plus en plus conscience de la protection de la dignité de tout être humain.

Art Sacré et Identité : Apologie pour un art chrétien africain

Art Sacré et Identité : Apologie pour un art chrétien africain

Le danger de la perte d’identité ici est très subtil dans le christianisme en Afrique. Or le Dieu universelle veut que nous allions à Lui avec ce que nous sommes. Et allez à lui avec ce que nous sommes, suppose aussi que lui-même puisse « se revêtir de nous » et « devenir nous ».
L’art en tant que domaine de l’abstraction doit pouvoir aussi représenter une vision du paradis en Noir sans porter atteinte à la divinité ou au message chrétien puisque Dieu est universel. Nous devons exprimer à notre façon en tant que Noirs-chrétiens-africains dans nos œuvres quotidiennes, dans ce qui nous est propre la louange du Transcendant. Ceci est en étroite ligne de ce que l’Eglise enseigne : « l’art sacré visent, par nature, à exprimer de quelque façon dans les œuvres humaines la beauté infinie de Dieu, et ils se consacrent d’autant plus à accroître sa louange et sa gloire qu’ils n’ont pas d’autre propos que de contribuer le plus possible à tourner les âmes humaines vers Dieu » Catéchisme de l’Eglise Catholique 2513 (voir Sacrosanctum Concilium 122)